Les clés pour réussir le MBA commerce international

Image Bastien Izzo

Agé de 23 ans, Bastien Izzo sort d’une licence STAPS Management du sport. Après plusieurs expériences professionnelles comme Responsable partenariat et communication dans le domaine du sport, il travaille aujourd’hui en alternance chez Air France-KLM.

L’anglais indispensable dans le commerce international

L’ancien étudiant est aujourd’hui Partnership manager junior en alternance chez Air France-KLM. Au quotidien, il est en charge d’assister le loyalty program manager sur le projet Flying Blue Pay. Il co-crée la stratégie de partenariat des projets RSE et Young & Family (offre plus attractive pour les jeunes et les familles). Il a pour mission également de développer et suivre de nouveaux partenariats stratégiques pour Flying Blue (Orange, Qonto, Wonderbox, American Express, Famileo etc). Il s’occupe enfin de coordonner les marchés français et hollandais afin de développer de nouveaux partenariats locaux. Travaillant avec KLM (Royal Dutch Airlines), les échanges sont le plus souvent réalisés en anglais. La langue de Shakespeare est donc LE critère pour réussir dans le secteur du commerce.

Mais les langues étrangères ne sont pas les seules compétences à avoir : être ouvert d’esprit en s’intéressant aux différentes cultures, aux coutumes et économies étrangères est un facteur très important. Etre en transverse sur de nombreux domaines comme le droit (français, européen et international), le marketing, le commerce, la gestion de projet, la géopolitique est la clé de réussite d’un commercial.

Le MBA commerce international, un avantage de taille pour la vie professionnelle

Après sa licence, Bastien cherchait des études généralistes dans une école de commerce. Il a fondé son choix sur la diversité d’emplois proposée à la suite du cursus. Les compétences acquises au cours de la formation ont offert des accès à différents postes, aussi bien liés au marketing qu’à l’import-export, la gestion de projet ou encore la gestion des marchés. Les avantages du cursus : les enseignements en anglais, la proposition d’une alternance, les intervenants professionnels, la disponibilité du responsable pédagogique à l’égard de ses étudiants.

Le conseil de Bastien

« Coopérez, aidez-vous et construisez un réseau sain. Etre en MBA n’est pas un concours. L’entraide est donc préférable à la compétition en cours. »

 

Vous aussi, vous êtes intéressé.es par le commerce et avez une appétence pour l’anglais, n’hésitez pas à postuler au MBA Commerce international. Vous pouvez vous inscrire en ligne au Forum d’admission à distance. Enfin, vous pouvez télécharger le dossier de candidature ou la brochure.

Ces formations peuvent aussi vous intéresser

MBA Commerce international (MBA1)

Admission admissions bac +3, initial, apprentissage ou professionnalisation 24 mois
Rentrée(s)
Janvier / Octobre
Description : 
Afficher la description
La plupart des entreprises cherchent à déployer leurs activités à l’international pour assurer leur développement et leur diversification.

MBA Commerce international (MBA2)

Admission admissions bac +4/5, initial, apprentissage ou professionnalisation 12 mois
Rentrée(s)
Octobre
Description : 
Afficher la description
descriptif

© Copyright 2020 MBA ESG - Mentions légales