Vos projets n'attendent pas, préparez votre rentrée ! Nos équipes sont mobilisées.

Portes ouvertes

Découvrez l'école en ligne ou sur place

En savoir plus

Rdv d'information

par téléphone, skype ou sur place sur rdv

En savoir plus

Rentrée de janvier

C'est maintenant !

En savoir plus

Pour toute demande spécifique, n’hésitez pas à contacter directement notre service admissions.

Marcellin Pelhate, ancien étudiant de MBA ESG et Entrepreneur dans l'âme !

Hello Marcellin ! Peux-tu nous parler un peu de toi ?

Alors moi c’est Marcellin, j'ai 28 ans et je suis d’origine bretonne. J’ai commencé mes études supérieures à Sup de Co à La Rochelle pour venir finir mon cursus aux MBA ESG spécialisé en Marketing & Publicité puis en MBA Stratégies et consulting. Je suis aujourd’hui le co-fondateur de l’atelier de création d’infusion : Le Beau Thé

Comment as-tu commencé à entreprendre ?

Des projets j’en ai commencé beaucoup et la plupart n’ont pas abouti. Mais l’école de commerce s’est révélée être un super lab pour expérimenter de nouvelles choses. Mon premier projet sérieux, c’est quand j’ai proposé à une industrie agroalimentaire de vendre ses invendus en ligne pour les valoriser. Des inconnus ont alors commencé à commander et là, ça été une révélation. Je pense que j’ai aspiré au monde de l’entrepreneuriat le jour où j’ai fait ma première vente !

Comment t’est venue cette idée d’atelier de création d’infusion ?

Ayant travaillé dans une agence ou j’étais en contact avec plus de 250 startups, notamment tournées vers le milieu de l’agro-alimentaire, j’ai appris au fil de l’eau à évoluer dans ce secteur et appris le métier de mes clients, ce qui m’a donné envie de commercialiser des produits d’épicerie fine et de qualité. Dans mon parcours, le hasard m’a amené sur les traces d’un designer qui travaillait pour les grands noms de l’artisanat et du monde du luxe comme Dior, Vogue, Moet, Chloé, Henessy… je lui ai donc présenté mon projet et les opportunités qui s’ouvraient à moi. C’est après cette rencontre que l’aventure « Le beau Thé » débuta.

Etais-tu seul dans cette aventure ?

Non non (rire), j’ai tout d’abord rencontré Thuy Vy, le designer dont je vous ai parlé tout à l’heure et j’ai aussi mis à contribution mon petit frère, au poste de business developer ainsi que mon père, qui travaille depuis plus de 20ans dans l’industrie agroalimentaire et qui nous apporte toute la structure, les conseils, les locaux, ainsi que de nombreux process qui nous permettent un développement rapide. D’autres personnes ont aussi pris part au projet, notamment sur des questions règlementaires, biologiques ou médicales.

Peux-tu nous parler d’avantage de votre atelier ?

Oui bien-sûr ! Nous nous sommes rapprochés d’un expert qui a plus de 15 ans d’expérience dans le sourcing (le choix des plantes, des mélanges) et qui a accepté de travailler sur nos produits, afin de nous permettre d’arriver à un niveau de qualité supérieur. Depuis, nous créons et fabriquons des mélanges à base de plantes, de fruits, de superfruits, de poudres naturelles et d’huiles essentielles que nous présentons ensuite dans des sachets en mousseline bio Ecocert cousus main en France. Nous confectionnons en quelque sorte des sachets de thé et d’infusion haut de gamme dans un univers inédit, à mi-chemin entre l’épicerie fine et la création artistique.

Et les clients alors ? Sont-ils au rendez-vous ?

Eh bien oui ! Nous avons beaucoup de chance après seulement quelques mois d’activité, de déjà travailler avec des clients prestigieux comme certains concept-stores, des galeries d’art, des épiceries fines… autant de lieux et d’environnement qui subliment nos produits.

Quelle belle réussite ! Que dirais-tu pour résumer l’univers « Le Beau Thé » ?

« L’épicerie fine, c’est sans doute le seul univers ou les produits de qualité et les produits de luxe sont accessibles au commun des mortels ». Et ça c’est génial ! Je crois que c’est l’une des raisons pour laquelle j’aime évoluer dans ce secteur.

Bien dit ! Pour finir Marcellin, peux-tu me dire ce que MBA ESG t’a apporté dans tout ça ?

Tout d’abord MBA ESG m’a permis d’évoluer dans un univers parisien fertile à l’entreprenariat. De plus, j’ai pu rencontrer beaucoup de personnes différentes, que ce soit en termes d’intervenants ou d’étudiants. Je pense qu’une des particularités de cette école, c’est la diversité de personnes que l’on croise ; toutes ces rencontres ont très largement impactés mes projets présents et ceux à venir.

Merci beaucoup pour toutes ces réponses et que le thé coule à flot !