Devenir Consultant Financier Indépendant

conseiller financier independant

Le conseiller financier indépendant accompagne ses clients (qui peuvent être des particuliers ou des professionnels) afin des aider à gérer leurs finances et leur épargne. Il peut également intervenir pour leur proposer des placements et des solutions de financement sur mesure. Les missions de ce professionnel, qui travaille en toute autonomie, s’articulent autour de la gestion de patrimoine, la tenue de compte et l’élaboration de plans d’investissement. Pour parvenir à ses objectifs, le conseiller financier indépendant doit posséder des compétences dans des domaines variés, tels que la fiscalité, les assurances, les produits bancaires, le droit financier et le fonctionnement des marchés boursiers.

Cette profession suscite tout votre intérêt ? Découvrez comment devenir conseiller financier indépendant et bâtir votre carrière dans le secteur de la gestion d’actifs.

Pourquoi choisir MBA ESG ?

picto_expertise_pedagogique

Plus de 35 ans d’expertise
pédagogique

diplome certifiés

Titres certifiés de niveau 7
reconnus par l'État

anciens étudiants

Plus de 20 000 Alumni

MBA ESG classement

20 MBA ESG
classés Meilleurs masters par Eduniversal

entreprise partenaires

1 700 entreprises 
nous font confiance

En quoi consiste le métier de conseiller financier indépendant ?

Comme l’intitulé du poste le laisse entendre, le rôle d’un conseiller financier indépendant est de proposer des solutions de gestion financière et des produits d’épargne adaptés à ses clients. Que ce soit dans le cadre de placements sécurisés comme l’ouverture d’un livret d’épargne ou d’investissements plus risqués, cet expert s’adapte aux objectifs définis. Si la dimension de conseil prend une place importante dans son activité, il est également amené à réaliser des opérations financières ponctuelles, comme des virements bancaires, l’émission de chèques de banque ou la résiliation des contrats souscrits.

Lorsqu’il travaille pour le compte de professionnels ou d’entreprises, il peut superviser des flux financiers à l’étranger, contribuer aux opérations de fusions et acquisition et définir les sources d'investissements rentables. Dans ce contexte, une parfaite connaissance des réglementations et des normes bancaires internationales est de mise.

Quelles sont les missions et responsabilités d’un consultant financier indépendant ?

Pour exercer son métier, le conseiller financier doit réaliser une veille constante visant à suivre les évolutions réglementaires des produits financiers (taux des livrets d’épargne, dispositifs de défiscalisation des investissements, nouvelles lois des finances et mesures fiscales). Il peut ainsi proposer les solutions les plus pertinentes et rémunératrices à ses clients.

Ses missions quotidiennes comprennent :

  • le suivi des mouvements financiers (encaissements et décaissements) et la constitution des tableaux de bord ou indicateurs pour chacun de ses clients
  • la gestion du portefeuille d’actions et des supports d’investissement au regard des fluctuations des marchés financiers
  • la vérification et l’optimisation des dossiers de demande de prêt ou de financement, ainsi que la négociation des taux d’emprunt auprès des organismes bancaires
  • l’analyse de la situation financière et patrimoniale de ses clients et la recherche des meilleures opportunités d’investissement
  • la gestion du risque, à travers l'élaboration de projections et de plannings financiers détaillés
  • la préparation des rendez-vous et le démarchage commercial

Son rôle consiste également à adapter les produits financiers qu’il propose en fonction du profil de sa clientèle. Ainsi, il ne cultivera pas la même approche face à un épargnant prudent ou un investisseur dynamique.

Le conseiller financier indépendant a un devoir d’information et de transparence en ce qui concerne les risques associés à certains investissements, les frais bancaires, le taux réel des emprunts et la rentabilité effective des placements. Les contrats établis par ses soins doivent mentionner ces aspects avec clarté et sans ambiguïté.

Comment obtenir le statut de consultant financier indépendant ?

Pour travailler en tant que consultant financier indépendant, il est indispensable de choisir un statut :

  • Micro-entrepreneur : c’est le régime par défaut choisi par la plupart des conseillers débutants. Il se distingue par des contraintes administratives allégées et une activation immédiate. Les démarches d’obtention de ce statut sont simplifiées au maximum, ce qui est un atout intéressant en début de carrière. Cependant, il existe des plafonds de chiffre d’affaires qui peuvent s’avérer bloquants une fois la phase de démarrage amorcée.
    Attention : le statut de micro-entrepreneur n’est pas compatible avec la vente de produits financiers. Il est exclusivement réservé à l’activité de conseil.
  • Entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) : en tant que conseiller financier indépendant vous avez la possibilité de choisir ce statut pour éviter d’impliquer votre patrimoine personnel en cas de défaillance. Vous pourrez par la suite basculer vers un autre statut pour créer votre entreprise, comme la SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle) ou la SARL (société à responsabilité limitée).
  • Portage salarial : le portage salarial est une alternative intéressante pour facturer des prestations à ses clients sans passer par la création d’une entreprise et s’épargner les contraintes liées aux démarches administratives et comptables.

Comment constituer un portefeuille de clients en tant que conseiller financier indépendant ?

C’est le prix de l’indépendance : tout professionnel qui souhaite se lancer dans ce domaine doit trouver des clients et des missions de conseil en gestion financière. C’est ce que l’on appelle la prospection commerciale. Toutefois, une fois son portefeuille de clients constitué, le conseiller financier indépendant peut consacrer davantage de temps à la réalisation de ses missions opérationnelles.

Quelques bonnes pratiques peuvent faciliter le démarrage d’une activité de consultant :

  • Se constituer un réseau professionnel dès les premières années d’études : choisir une école de commerce de haut niveau, comme MBA ESG, permet d’entrer plus facilement en contact avec d’anciens élèves devenus professionnels ou des acteurs du secteur de la finance.
  • Utiliser les outils de communication digitaux : posséder son propre site internet et des profils de réseaux sociaux actualisés est la base pour initier une prospection efficace.
  • Compter sur le bouche-à-oreille : une prestation de qualité incite les clients satisfaits à effectuer des recommandations. C’est un cercle vertueux qui permet de développer son activité à peu de frais.

Comment se former pour devenir consultant financier indépendant ?

Le métier de conseiller financier indépendant a beau faire partie des professions libérales, il n’en demeure pas moins strictement réglementé sur le plan légal. Pour travailler dans ce secteur et obtenir la confiance de vos clients, vous devrez justifier d’un certain nombre de qualifications. En règle générale, un diplôme de niveau bac+5 est nécessaire, comme le MBA finance et comptabilité, notamment si vous désirez travailler dans un environnement international.

Notez qu’une première expérience réussie à ce poste en tant que salarié dans un organisme bancaire est un atout certain. Pour consolider votre parcours, vous pouvez vous tourner vers un executive MBA dans le domaine de la finance. Ce diplôme est accessible aux professionnels qui désirent évoluer vers des postes de haut niveau et consolider leurs acquis.

MBA Finance (MBA1)

Direction Administrative et Financière - MBA 1
Rentrée

Octobre / Janvier

Admissions

Bac +3

Rythme

Initial, Apprentissage ou professionnalisation 24 mois

Découvrir

MBA Finance et e-Contrôle des risques (MBA2)

Direction Administrative et Financière - MBA 2
Rentrée

Octobre / Janvier

Admission

Bac +4/5

Rythme

Initial, Apprentissage ou professionnalisation 12 mois

Diplôme

Expert en finance d’entreprise de niveau 7

Découvrir

Executive MBA Audit et Contrôle de Gestion Part-time

Direction Administrative et Financière - EMBA
Rentrée

Janvier

Admissions

Pour les professionnels

Diplôme

Expert(e) en contrôle de gestion et audit de niveau 7

Découvrir

Quelle rémunération espérer en début de carrière ?

Les revenus du conseiller financier indépendant sont corrélés à son expérience, la densité de son portefeuille de clients et sa réputation sur le marché du travail. En début de carrière, le salaire annuel est compris entre 35 000 et 40 000 euros. Les conseillers expérimentés et reconnus par la profession qui travaillent pour le compte de clients fortunés peuvent espérer gagner entre 50 000 et 100 000 euros par an.

conseiller financier indépendant

Quelles sont les perspectives d’évolution ?

Un conseiller financier indépendant peut évoluer vers les fonctions de gestionnaire de fortune ou d’expert des marchés boursiers. Certains professionnels choisissent de se spécialiser dans un domaine précis, comme l’assurance ou l’analyse financière.

Vous avez envie de faire carrière dans le secteur de la gestion financière pour devenir conseiller indépendant ? Découvrez les MBA de MBA ESG, accessibles après le bac ou dans le cadre d’une reconversion professionnelle.

Téléchargez la brochure

Venez nous rencontrer

18

avril

Forum d'admission
Je m'inscris

20

avril

Forum d'admission
Je m'inscris

25

avril

Portes ouvertes
Je m'inscris

23

mai

Portes ouvertes
Je m'inscris