Devenir Ingénieur-Conseil

Ingénieur conseil : fiche métier - MBA ESG

Œuvrant pour le compte d’un client, l’ingénieur-conseil propose, conçoit et dirige des projets. Missions, compétences, prérequis, contexte d’exercice : apprenez-en davantage sur ce métier aussi passionnant que diversifié.

Pourquoi choisir MBA ESG ?

picto_expertise_pedagogique

Plus de 35 ans d’expertise
pédagogique

diplome certifiés

Titres certifiés de niveau 7
reconnus par l'État

anciens étudiants

Plus de 20 000 Alumni

MBA ESG classement

20 MBA ESG
classés Meilleurs masters par Eduniversal

entreprise partenaires

1 700 entreprises 
nous font confiance

Les activités de l’ingénieur-conseil

Gérant et suivant tous les aspects du projet dont on lui donne la charge, l’ingénieur projet se voit attribuer des missions très diverses :

  • Il écoute les besoins du client pour comprendre avec précision ses besoins et ses attentes, et étudier la faisabilité du projet.
  • Il élabore ou ajuste un projet en tenant compte des objectifs fixés, ainsi que des contraintes (impact environnemental, réglementation, etc.).
  • Il imagine et propose des solutions novatrices, à même d’apporter des évolutions nécessaires sur un marché, un produit, etc.
  • Il étudie les investissements nécessaires et supervise la mise en place du financement.
  • Il prend en charge la mise en place du projet en participant à la réalisation des plans, à la définition des budgets, en rédigeant le cahier des charges…
  • Il supervise ou réalise lui-même les démarches administratives en lien avec le projet (par exemple : demande de permis de construire).
  • Il sélectionne les partenaires et contractualise la relation avec ces derniers.
  • Il supervise l’avancement du travail des équipes techniques impliquées.
  • Il contrôle la conformité des réalisations avec ce qui a été défini dans le cahier des charges en amont.

Portrait de l’ingénieur-conseil idéal

Dans tous les secteurs, les entreprises qui recherchent un ingénieur-conseil souhaitent trouver un profil qui répond à ces critères :

  • Il est créatif et déborde d’idées innovantes.
  • Il a une capacité à diriger et à travailler en équipe.
  • Il est rigoureux et organisé dans son travail.
  • Il est un bon communicant, en français comme en anglais, à l’écrit comme à l’oral.
  • Il est capable de s’adapter aisément et rapidement à différents contextes (projet, équipes, etc.).
  • Il dispose de connaissances techniques précises dans le domaine d’ingénierie.
  • Il a des compétences en vente et en négociation, et dispose d’un fort pouvoir de persuasion.
  • Il présente une expertise certaine en matière de gestion budgétaire, comptable, financière et économique.
  • Il maîtrise et applique les réglementations propres à son secteur.
  • Il affiche une très bonne connaissance du marché sur lequel il évolue, et notamment de son fonctionnement et de ses acteurs.
  • Il maîtrise les outils informatiques de base (bureautique, navigateurs web), mais aussi les logiciels de gestion et les logiciels spécifiques à son domaine technique.

Accès à la profession

Devenir ingénieur-conseil requiert, au minimum, l’obtention d’un diplôme de niveau bac+5. Celui-ci peut être un diplôme d’école d’ingénieurs, un master ou un MBA, qu’il soit obtenu dans une filière scientifique ou économique (MBA finance comptabilité ou master mention génie mécanique, par exemple). Il est également envisageable d’opter pour un cursus portant sur la gestion de projet pour accéder à un poste d’ingénieur-conseil.

Le diplôme n’est pas le seul prérequis pour occuper un poste d’ingénieur-conseil. La plupart des employeurs ne recrutent que des profils disposant de 3 à 5 ans d’expérience en tant qu’ingénieur dans le domaine (à une position de chargé d’études techniques, par exemple) ou en tant que chef de projet. Cette expérience de terrain apporte l’expertise minimale indispensable pour devenir ingénieur-conseil.

MBA Finance (MBA1)

Direction Administrative et Financière - MBA 1
Rentrée

Octobre / Janvier

Admissions

Bac +3

Rythme

Initial, Apprentissage ou professionnalisation 24 mois

Découvrir

MBA Finance et e-Contrôle des risques (MBA2)

Direction Administrative et Financière - MBA 2
Rentrée

Octobre / Janvier

Admission

Bac +4/5

Rythme

Initial, Apprentissage ou professionnalisation 12 mois

Diplôme

Expert en finance d’entreprise de niveau 7

Découvrir

Le contexte d’exercice de l’ingénieur-conseil

Le choix du salariat ou de l’indépendance

Indépendant ou salarié d’une entreprise spécialisée dans le conseil, ce professionnel intervient pour le compte de clients divers. Il est amené à travailler sur des projets d’envergures et de types variables, ce qui lui offre de multiples perspectives.

En choisissant de travailler à son compte, l’ingénieur-conseil peut choisir sa clientèle et ses projets. Il est également maître en matière de tarifs, d’organisation du temps de travail, etc. Le salariat offre, quant à lui, l’avantage de la stabilité. L’ingénieur-conseil bénéficie alors d’un revenu fixe et n’a pas à démarcher lui-même les potentiels clients. Dans ce contexte, il peut également bénéficier de l’appui de ses collaborateurs au sein de son entreprise.

Un rôle qui varie selon les projets

La taille du projet impacte directement le rôle de l’ingénieur-conseil. Le client peut faire appel à lui pour un rôle technique et ciblé, dans le cadre des projets de très grande taille. Il peut aussi lui confier un rôle plus général de chef de projet technique, assurant la gestion et la coordination du projet dans sa globalité. Dans le cadre de petits projets, le professionnel se voit le plus généralement confier un rôle à cheval entre les deux précédents.

L’ingénieur-conseil travaille dans son secteur d’activité de prédilection lorsque l’on fait principalement appel à lui pour son expertise technique : mécanique, construction, industrie pharmaceutique, comptabilité, finance, etc. S’il est plutôt spécialisé dans la coordination de projet de façon générale, et non dans un domaine technique en particulier, le professionnel peut être amené à travailler dans tous les secteurs.

Les acteurs avec lesquels il collabore

Ce professionnel est amené à interagir et collaborer avec des acteurs divers pour accomplir sa mission :

  • le ou les clients qu’il accompagne
  • les services administratifs auprès desquels il doit réaliser des démarches
  • les fournisseurs impliqués dans le projet
  • les chefs de projet
  • les différents intervenants et experts techniques
  • les partenaires de manière générale

Le salaire et l’employabilité de l’ingénieur-conseil

Dans tous les secteurs, l’ingénieur-conseil est un professionnel recherché. L’employabilité est donc très élevée pour ceux qui remplissent toutes les conditions de formation et d’expérience. Cela s’explique surtout par les débouchés qu’offre la profession dans des secteurs variés. Le salaire médian de l’ingénieur-conseil, lorsqu’il entame sa carrière, se situe aux alentours de 38 000 € bruts par an. Ce revenu évolue avec le temps et l’expérience. Aussi, le salaire médian en fin de carrière pour les professionnels occupant ce poste est de 95 000 € bruts par an.

Salaire de l'ingénieur conseil

Faisant appel à une certaine expertise technique dans un domaine en particulier, ainsi qu’à des compétences de pilotage et de gestion de projet, le métier d’ingénieur-conseil offre d’innombrables opportunités de carrière. Les MBA en finance proposé par MBA ESG, peuvent notamment permettre d’accéder au poste d’ingénieur-conseil dans le domaine de la finance.

Téléchargez la brochure

Venez nous rencontrer

30

mai

Forum d'admission
Je m'inscris

01

juin

Forum d'admission
Je m'inscris

27

juin

Portes ouvertes
Je m'inscris

19

septembre

Portes ouvertes
Je m'inscris