L'e-mail marketing : comment bien gérer la pression commerciale ?

Le MBA webmarketing prépare les futurs managers à  bien gérer la pression commerciale des mailing

Pour que votre campagne marketing soit un succès, il importe de gérer parfaitement la pression commerciale ainsi que les différents scénarios. 

Voici quelques astuces enseignées au sein de la formation certifiée niveau I du MBA E-Business :

  • Gestion optimisée des scénarios

En email marketing, un scénario est l’enchaînement conditionnel de courriels pour un but précis. Ces scénarios sont généralement automatisés et leur principe déclencheur est le trigger marketing. Cette stratégie met du temps à se mettre en place, mais elle présente l’avantage d’être abordable en termes de coût. La bonne gestion des scénarios est fondamentale pour que votre campagne marketing atteigne son objectif. Il s’agit d’analyser les différentes phases de la relation avec les clients ainsi que les comportements des internautes pour établir le scénario idéal. L’établissement de divers scénarios permet en outre de réaliser des campagnes cross canal, comme par exemple la relance des clients par SMS. L’utilisation d’un nouveau canal surprend les cibles et rentabilise idéalement les campagnes entreprises. Les scénarios représentent le meilleur moyen pour limiter le nombre de désabonnements et sauvegarder la relation client. A titre d’exemple, il est conseillé de faire une pause entre les différentes étapes que comprend le scénario. Il faut également éviter de constamment solliciter les mêmes personnes. Les courriers électroniques se divisent en différents types et visent chacun un objectif particulier : emails dédiés, emails de transformation, emails relation client, emails originaux, emails de relance et emails de SAV. 

  • Qu’en est-il de la pression commerciale ?

En matière de relation client, la pression commerciale est un critère qui permet de mesurer la quantité moyenne de courriels reçus par les clients. Il faut savoir que les emails de gestion, comme les notifications de facture ou les confirmations d’inscription, ne font pas partie de ces messages commerciaux. Pour parfaitement mesurer la pression commerciale, il faut simultanément aborder les côtés qualitatifs et quantitatifs. Des interactions de qualité évitent aux marques de constamment solliciter leurs clients. 

Pour une bonne gestion de la pression, il ne faut pas forcer la main aux clients pour l’ouverture des emails. En restant bref et concis, les destinataires ne perdent pas de temps à la lecture. Un message pertinent, segmenté et personnalisé aura d’autant plus de chances d’être lu. Enfin, n’hésitez pas à rappeler au destinataire pourquoi il reçoit ce courriel. Il s’agit surtout de lier des liens de confiance qui seront profitables à toutes les parties concernées.