Votre financement

S’engager dans un Executive MBA représente à la fois un engagement en temps, mais aussi un investissement financier. De multiples possibilités, parfois complémentaires, existent pour financer votre formation.

C’est pourquoi, les MBA ESG et l’ESG Executive Education vous proposent un accompagnement personnalisé pour monter votre dossier de financement.

Financement personnel

Notre tarif et les modalités de paiement  sont adaptés pour vous faciliter l’accès à nos formations.

Le financement personnel peut venir en complément d'autres types de formation, nos équipes sont à votre écoute pour construire avec vous votre plan de financement.

Sachez également que vous pouvez bénéficier d’exonérations fiscales, en savoir plus sur : http://www.impots.gouv.fr

 

Compte Personnel de Formation - CPF

Depuis le 1er janvier 2015, le CPF (Compte Personnel de Formation) remplace le DIF (Droit Individuel à la Formation).

C'est un droit universel d’évolution professionnelle dont dispose toute personne et ce, tout au long de sa vie active jusqu'à la retraite. Il a pour vocation de permettre aux salariés, demandeurs d’emploi et jeunes diplômés d’avoir accès à la formation continue. Chaque année, vous capitalisiez des heures de formation, pouvant venir en complément d’autres financements.

La Loi Avenir Professionnel du 5 septembre 2018 fait évoluer le CPF avec pour ambition d'accroître le niveau de qualification et de sécuriser le parcours professionnel. Il n'est plus calculé en volume horaire mais monétisé.

>>> Chaque année, vous capitalisez 500 € (hors abondement possible), plafonné à 5 000€.

Dans tous les cas, c'est vous qui êtes à l'initiative de l'utilisation de votre CFP.

La première démarche a effectuer, si vous ne l'avez pas encore fait, est de créer votre Compte Personnel de Formation.

Projet de transition professionnelle - CPF de transition (CPF-TP)

Depuis le 1er janvier 2019, le CPF-TP remplace le CIF (ou Congé Individuel de Formation).

Ce dispositif permet de suivre une formation certifiante dans le cadre d'un projet de changement de métier ou de reconversion.

Votre projet de formation peut ainsi être financé en tout ou partie, ainsi que votre salaire car vous serez en congé partiel ou total pour vous permettre de suivre une formation longue en temps complet ou part-time.

Pour être éligible au CPF-TP, vous devez justifier d'une ancienneté minimale en qualité de salarié :

  • soit au moins 24 mois minimum d’expérience professionnelle (consécutifs ou non), dont 12 mois dans l’entreprise, et ce quelque soit la nauture du/des contrat(s) de travail
  • soit au moins 24 mois d’expérience professionnelle (consécutifs ou non), quelle qu'ait été la nature des contrats successifs, au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, en contrat de travail à durée déterminée au cours des 12 derniers mois.

Pour votre demande de financement, vous devez en premier lieu demander une autorisation d’absence à votre employeur. Puis, il déposer un dossier auprès des Fongecif de votre département (ou Fonds de Gestion des Congés Individuels de Formation), gestionnaire des anciens CIF.

A partir du 1er janvier 2020, la gestion et le financement du CPF-TP devra se faire auprès du CPIR (ou Commissions Paritaires Interprofessionnelles Régionale ou Transition Pro).

Plan de développement des compétences – PDC

Le Plan de Développement des Compétences de l'entreprise (anciennement PFE ou plan de formation de l’entreprise) définit l’ensemble des actions de formation qu’elle envisage pour ses salariés en termes d’adaptation au poste de travail ou de développement des compétences. Le PDC permet aux salariés de suivre des actions de formation à l’initiative de leur employeur, par opposition aux formations qu’ils peuvent suivre de leur propre initiative grâce à leur compte personnel de formation (CPF).

La loi n'oblige pas les entreprises à mettre en place un PDC, mais elles y sont fortement incitées. 
Les actions définies dans le cadre du plan sont  financées par l’entreprise.

Dispositif Pro A - Reconversion ou promotion par alternance

Ce nouveau dispositif a été créé par la loi du 5 septembre 2018. Il a pour objectif, dans un contexte de fortes mutations du marché du travail, de permettre aux salariés dont la qualification est jugée insuffisante face à l'évolution des technologies et de l'évolution de l'organisation du travail, de favoriser leur maintien dans l'emploi et leur évolution professionnelle.

Ce dispositif repose sur une alternance entre enseignements théoriques et mise en pratique au sein de l'entreprise et il est à l'initiative de l'employeur.

Les salariés qui souhaitent en bénéficier ne doivent pas avoir un diplôme supérieur à la licence ou niveau II. 

Plan de Sauvegarde de l’Emploi - PSE ou Contrat de Sécurisation Professionnelle - CSP

Les entreprises en difficulté sont amenées à mettre en œuvre un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) afin d’éviter les licenciements ou à défaut en limiter le nombre et de faciliter le reclassement des salariés dont le licenciement est inévitable.
Le CSP (Contrat de sécurisation professionnelle) permet de bénéficier de mesures favorisant un retour accéléré à l'emploi durable. L'employeur est tenu de le proposer au salarié, qui peut toutefois refuser d'en bénéficier.

Pôle Emploi

Pôle Emploi finance rarement les programmes pour lesquels il n’existe pas de convention entre l’organisme de formation et le Pôle Emploi. En revanche, l’inscription à une formation est compatible avec le statut de stagiaire de la formation professionnelle, ce qui permet  de suivre un Executive MBA, tout en conservant ses allocations chômage.

En 2019, L’ESG Executive Education offre aux demandeurs d’emploi de bénéficier d’une bourse exceptionnelle de15% environ du prix d'un MBA Executive part-time.