Venez nous rencontrer aux MBA ESG lors de nos événements !

Portes ouvertes

Découvrez l'école en ligne ou sur place

En savoir plus

Participez à nos Master Class

suivre un cours aux MBA ESG

En savoir plus

Participez à nos Campus Inside

Rencontrez-nous !

En savoir plus

Ingénieur du son : comment le devenir ?

L'ingénieur du son

Le chef opérateur son ou encore ingénieur du son est un technicien maîtrisant les métiers ainsi que les équipements qui se rapportent à la production sonore. Son travail consiste à gérer l’enregistrement, à réaliser le mixage ainsi qu’à assurer la qualité de l’enregistrement des programmes musicaux et sonores. Découvrez notre MBA Production Musicale.

L’ingénieur du son ou technicien du son se charge de gérer les parties sonores de son champ d’activité. Son intervention touche différents domaines : cinéma, musique, spectacle, radio, télévision, etc. En matière de production musicale, l’ingénieur du son est le professionnel qui s’occupe de la console se rapportant à l’audio. Dans l’univers du cinéma, il se charge d’éliminer les différentes nuisances sonores susceptibles de troubler la clarté des dialogues. Il s’occupe également de reconstituer de manière réaliste la bande originale ainsi que les bruitages préalablement établis. Cette tâche concerne différents détails et arrangements techniques. En fonction des instructions du réalisateur et des conditions de tournage, l’ingénieur du son choisit les micros et les prises de sons qui conviennent. Lorsqu’il travaille en studio d'enregistrement, il se doit d’orchestrer l’album de musique en se focalisant sur les pistes de mixage tout en remodelant la tonalité.

Quid des qualités requises

Le métier du son nécessite des compétences artistiques, techniques et musicales. De plus, l’ingénieur du son doit maîtriser les dernières technologies dans ce domaine. En effet, la révolution numérique n’a pas épargné le monde de l’audio. Ces progrès ont forcé le technicien du son à devenir plus polyvalent et à s’habituer à travailler avec des images. Il doit être en mesure d’appréhender ces évolutions technologiques et de s’y adapter. Comme il se doit d’être polyvalent, l'ingénieur du son dispose de connaissances poussées en acoustique, en musique et en théorie du signal. De plus, une oreille fiable ainsi qu’une culture artistique développée sont nécessaires. Il faut savoir que ce métier exige une certaine disponibilité. En règle générale, ses horaires sont flexibles. Côté salaire, il perçoit environ 1 650 euros par mois.

Et la formation à suivre ?

Pour devenir ingénieur du son, le MBA Management de la production musicale proposé par MBA ESG est tout à fait approprié. Outre les bases musicales, la formation ingénieur du son facilite :

  • L’acquisition d’aptitudes opérationnelles dans le domaine ;
  • La maîtrise des fondamentaux commerciaux, juridiques, artistiques et du marketing ;
  • La connaissance des différents acteurs publics et privés ;
  • La formation aux techniques et outils de gestion ;
  • L’insertion professionnelle en boostant l’immersion en entreprise.