Venez vivre à l'heure des MBA ESG  !

Le service des admissions

sera ravi de répondre à vos questions

Je prends RDV

Participez au forum

pour accélérer votre admission ! Places limitées !

Je m'inscris

Participez à nos Portes ouvertes

Rencontrez-nous !

Je participe

Le MBA Droit des Affaires par Maître Yvette HEERAMAN, Responsable de programme

En plus de son activité d'avocat, Maître Heeraman est Responsable de programme de la filière Droit des Affaires à MBA ESG. Son parcours est riche et dédié au droit. Elle partage ici ses premières impressions sur les étudiants et la filière Droit des affaires. Entretien.

28 ans de carrière dédiés au droit privé et au droit social transmis avec passion aux étudiants des MBA Droit des affaires !
(Voir en fin d’article le parcours détaillé d’Yvette Heeraman)*.

Pour Yvette Heeraman, la transmission est un sujet central « la transmission de mon expérience et de mon expertise auprès de professionnels du droit en devenir fait partie de mon métier d’avocat ».

Transmettre aux plus jeunes : Une vraie respiration dans mon quotidien d’avocat

C’est donc logiquement qu’elle accepte de reprendre la filière « Droit des Affaires » à la suite de Vanessa Elkaim Rimmer en 2022 « Transmettre aux plus jeunes les fondamentaux des métiers du droit c’est important et rafraîchissant. Une vraie respiration dans mon quotidien d’avocat »

Pour preuve, elle est bénévole depuis 2007 à INITIADROIT - Association de l'Ordre de Paris pour l'enseignement du droit dans les établissements scolaires qui vise, en partenariat avec l’Education Nationale, à contribuer à l’éducation civique dans les établissements scolaires. Elle intervient régulièrement auprès des collégiens pour leur transmettre les bases de « la vie de tous les jours » en abordant, lors de ses interventions, des sujets comme la violence à l’école, le harcèlement, avoir 18 ans. 

Après quelques mois à MBA ESG, quelles sont ses premières impressions ?

Ses premières rentrées avec les étudiants des MBA Droit des affaires, en 1ère ou 2ème année, ont eu lieu en octobre 2022. Maître Heeraman a été agréablement impressionnée par l’implication et le volontarisme des étudiants qui visent, à travers cette formation, le titre de Juriste d'entreprise de niveau 7 (Bac +5), reconnu par l’Etat. La majorité des étudiants a suivi un premier cursus universitaire en France ou à l’étranger. En intégrant le MBA Droit des Affaires, ils découvrent une approche pédagogique différente de celle qu’ils ont connu à l’université. En effet, comme toutes les formations dispensées à MBA ESG, l’apprentissage « académique » n’est pas prépondérant. La professionnalisation et l’employabilité sont au cœur de la pédagogie : Travail de groupe en mode projet, classes inversées, « learning by doing » (apprentissage par la pratique) pour ne citer qu’eux, sont privilégiés.

Les étudiants se mettent dans la peau du juriste d’entreprise qu’ils vont devenir

Pour exemple, le cours « Gestion de projet juridique » dispensé par Maître Heeraman permet aux étudiants de 2ème année de travailler en groupe sur un projet de déménagement d’entreprise. Une manière pour eux de couvrir toutes les matières en droit des affaires comme les baux commerciaux, les formalités administratives, notamment auprès du RCS et toutes les démarches nécessaires à effectuer dans le cadre d’un déménagement, sans oublier les aspects liés au droit du travail. « Les étudiants se mettent dans la peau du juriste d’entreprise qu’ils vont devenir ». La montée en compétences est ainsi rapide. Le fait de travailler en groupe « leur permet d’apprendre des autres, comme cela se fait au quotidien en cabinet ou en entreprise » précise Maître Heeraman. D’ailleurs, pour valider cette matière, ils doivent présenter leurs préconisations et les défendre comme s’ils étaient face au Comité de direction de l’entreprise qui déménage ! Une mise en situation qui leur fait prendre conscience de l’importance du métier auquel ils aspirent. Ils découvrent ainsi le fonctionnement d’une entreprise et surtout l’importance du rôle du juriste d’entreprise « un poste indispensable à toute entreprise, mais qui reste dans l’ombre ». Maître Heeraman travaille ainsi avec ses étudiants sur l’importance de la posture à adopter en tant que juriste dont le rôle est parfois « ingrat » « Il n’est pas commercial et est souvent considéré comme un poste de coûts, et par les équipes comme celui qui impose des règles et des process et les fait appliquer pour éviter à l’entreprise d’être en infraction »

En conclusion, quels sont les conseils de Maître Heeraman aux étudiants et futurs étudiants de la filière Droit des Affaires ?

« Ils ont raison de choisir le droit, et plus particulièrement la spécialisation Droit des affaires. Une filière qui leur permettra de décrocher un poste de juriste d’entreprise à l’issue de leur formation et d’évoluer rapidement. C’est notre objectif premier » précise Yvette Heeraman.

Ce MBA qui peut se faire en 1 ou 2 ans demande « courage et volonté ». Tel qu’il est enseigné à MBA ESG par des intervenants qui sont avant tout des professionnels d’univers très variés venus transmettre et partager leurs expériences, cela rend très concret leurs apprentissages, favorisant ainsi professionnalisation et employabilité. Enfin, la formation, certifiée par un titre RNCP de niveau 7, permet aux apprenants de la suivre en alternance à raison de 2 jours de cours par semaine et 3 jours en entreprise. Ils bénéficient ainsi d’une expérience professionnelle solide avant même de décrocher leur certification. Avec le MBA Droit des Affaires, classé parmi les meilleurs masters en droit des affaires, les étudiants acquièrent une double compétence en juridique et en management qui leur permettra : 

  • d'adopter une posture de conseiller au sein de leur entreprise, pour les questions juridiques commerciales, financières et techniques
  • d'élaborer contrats de travail et contrats commerciaux
  • de gérer les contentieux en matière fiscale, bancaire, commerciale ou prud’homale
  • de contribuer aux opérations de fusion-acquisition

Cette formation peut vous intéresser !

Direction Administrative et Financière - MBA 1

MBA Droit des affaires (MBA1)

MBA Droit des affaires
Rentrée

Janvier / Octobre

Admissions

Bac+3

Rythme

Initial, apprentissage ou professionnalisation 24 mois

Découvrir
Direction Administrative et Financière - MBA 2

MBA Droit des Affaires - Juriste d'Entreprise (MBA2)

MBA Droit des Affaires - Juriste d'Entreprise
Rentrée

Janvier / Octobre

Admissions

Bac+4/5

Rythme

Initial, apprentissage ou professionnalisation 12 mois

Diplôme

Juriste d'entreprise de niveau 7

Découvrir

-

Prochaines rentrées : janvier 2023 / octobre 2023

Inscrivez-vous à la rentrée décalée de janvier

-

*Maître Heeraman, un parcours d’études dédié au droit

Après un Bac A2 (Littéraire & Philo), Yvette HEERAMAN intègre Panthéon-ASSAS Université (Paris II) pour embrasser une carrière judiciaire, avec pour ambition de devenir magistrat. À l’époque, elle était davantage intéressée par le judiciaire que par le droit privé et le droit des affaires.

Sa maîtrise de droit en poche, elle poursuit par un DEA en Philosophie du Droit qui l’a passionnée. En effet, ce programme comportait une forte composante historique, avec l’étude des mouvements en philosophie et en sciences humaines tant en France qu'à l'étranger, apportant un meilleur éclairage des grands problèmes qui animent le droit et la pensée juridique dans le monde actuel. « Un vrai plaisir personnel, mais peu vendeur sur un CV » précise Maître Heeraman.

Elle poursuit par un DESS (Diplôme d'études supérieures spécialisées - correspond aujourd’hui au Master / Mastère) en Droit de la Propriété industrielle qui englobe le Droit des Marques et Brevets.

Elle intègre ensuite l’EFB (l’Ecole de Formation du Barreau). Elle est lauréate du CAPA fin 1994 et prête serment en 1995. Elle effectue un stage dans un cabinet spécialisé dans la négociation des licences de films, puis un autre dans un cabinet spécialisé en droit des marques et droit du travail, un sujet qui l’intéresse vraiment.

« Sans la maitrise des langues étrangères, je n’aurais pas eu ce parcours. »

C’est le début d’un parcours professionnel de plus de 15 ans dans des cabinets d’avocats spécialisés en droit des affaires et droit social avec une forte dimension internationale. En effet Yvette Heeraman parle couramment danois et parfaitement l’allemand et l’anglais. « Sans la maitrise des langues étrangères, je n’aurais pas eu ce parcours. » précise-t-elle « car ces cabinets étaient à la recherche d’un profil multiculturel et pluri-linguiste. J’ai été embauchée car je cochais toutes les cases ! »

Sa première expérience se déroule au sein du Cabinet franco-allemand HWBH. En charge du contentieux en droit du travail pour les sociétés allemandes souhaitant s’implanter ou déjà implantées en France lui permet de confirmer ses compétences en droit social.

Elle passe ensuite près de 12 ans au sein du Cabinet Baker & McKenzie à Paris au département contentieux, spécialisé en Droit du travail étant promue au poste de « Local Partner ». Ses dossiers : des contentieux en droit du travail et droit des affaires (dommages industriels) à dimension très internationale. Elle voyage énormément à travers le monde, et là encore sa maîtrise des langues étrangères - en particulier l’anglais - est un véritable plus. « Je conseille à tous les étudiants de ne pas négliger la maîtrise des langues étrangères, particulièrement l’anglais. C’est un vrai plus sur leur CV. Une compétence à mettre en avant s’ils postulent dans des cabinets ou des départements juridiques de dimension internationale ».

L’arrivée d’un heureux événement la décide à se mettre à son compte pour mieux concilier sa vie professionnelle et sa nouvelle vie de maman.

Après 4 années en solo, elle tente l’association dans un cabinet d’avocat où elle créé le département Droit du travail. Puis, en 2019, elle « reprend [sa] liberté » et ouvre son propre cabinet, spécialisé en droit social / droit du travail. Ses clients : essentiellement les entreprises, grands comptes ou des PME qu’elle accompagne sur des dossiers relatifs au droit de la concurrence, constitution de société, déménagement de siège social …