Venez nous rencontrer aux MBA ESG lors de nos événements !

Portes ouvertes

Découvrez l'école en ligne ou sur place

En savoir plus

Participez à nos Master Class

suivre un cours aux MBA ESG

En savoir plus

Participez à nos Campus Inside

Rencontrez-nous !

En savoir plus

Stratégie et technique Big Data

Si les bénéfices de l’exploitation du Big Data ne laissent aucun doute en dotant les entreprises d’un tableau de bord leur permettant de mieux cibler leurs offres, il importe toutefois d’adopter une stratégie bien définie. En effet, cette dernière définit la marche à suivre afin d’optimiser l’exploitation des données. 

1. Mettre en place des bases solides

Il est important d’échafauder une architecture solide pour mieux exploiter les données recueillies. Ainsi, l’entreprise doit disposer d’outils Big Data permettant de relier les données internes à celles provenant de l’extérieur afin d’en tirer des corrélations. Les données internes peuvent provenir de tous les services et directions de l’entreprise qui ont souvent des points de vue différents, mais complémentaires sur la connaissance des clients. La mise en place des bases doit passer par une forte implication de la direction générale garantissant une meilleure adhésion des différentes entités.  

2. Réunir des données utiles aux différents métiers

La stratégie Big Data adoptée doit être au service de l’ensemble de l’entreprise. Ainsi, les responsables informatiques et les experts Big Data ont pour mission de créer des bases de données pouvant être exploitées par les différents métiers au sein de la société. Les données analysées doivent notamment permettre d’identifier les problématiques spécifiques à chaque métier et les opportunités offertes par le marché qui constitueront les bases des business cases. 

3. Optimiser la flexibilité

Il ne faut pas oublier que le Big Data doit servir à la mise en place de la stratégie d’aujourd’hui, mais aussi de demain. Ainsi, les informations réunies doivent permettre de dégager des tendances pour faciliter la segmentation de la clientèle et la conception de nouveaux produits correspondant aux besoins de chaque catégorie. En outre, les informations dont elle dispose doivent permettre à l’entreprise d’éviter de dépendre excessivement d’un partenaire ou d’un outil technologique particulier.  

4. Miser sur l’évolutivité

L’entreprise doit élargir son champ de vision afin que sa stratégie Big Data ne devienne pas un flux d’informations en circuit fermé. Ainsi, l’écosystème mis en place doit faciliter la connexion aux sources de données externes en vue de collecter de nouvelles informations à long terme.  

5. Prendre en compte les risques

Les risques techniques, juridiques et liés à la réputation doivent être pris en compte dans toute stratégie Big Data. En effet, les données personnelles recueillies et traitées doivent bénéficier d’une sécurité maximale afin d’éviter toute fuite et leur exploitation par des personnes mal intentionnées. La transparence est aussi requise dans l’utilisation des données pour éviter de nuire à la réputation de l’entreprise.