Vous êtes ici

Le contrat d'apprentissage : votre passerelle vers des études réussies

Vous souhaitez construire un profil opérationnel adapté au marché du travail en suivant une formation professionnalisante afin d'acquérir les connaissances et les compétences nécessaires à votre futur emploi ? Vous cherchez à comprendre quelles sont les opportunités liées à l'alternance ? Grâce à cette rubrique de la FAQ de MBA ESG découvrez les avantages, les modalités et les conseils indispensables pour réussir vos études grâce au contrat d'apprentissage.

Les avantages du contrat d'apprentissage pour les étudiants

L'apprentissage vous permet de suivre une formation mêlant théorie et pratique en suivant en alternance des cours dans un CFA (Centre de formation des apprentis) et une mise en situation réelle chez un employeur. Au terme de cette alternance, un diplôme de type CAP (Certificat d'aptitude professionnelle), brevet ou baccalauréat professionnel, BTS (Brevet de technicien supérieur) ou BUT (bachelor universitaire de technologie) vous est délivré. En couvrant toutes les certifications d'enseignement secondaire et supérieur, le contrat d'apprentissage constitue une passerelle privilégiée d'accès à l'emploi.

Cette formation professionnelle, en lien avec votre secteur et votre domaine de prédilection, est également représentative du bassin local de l'emploi dans lequel vous exercez et peut donner lieu à un contrat de travail et à des recommandations favorisant votre insertion. De plus, l'employeur prend en charge vos frais de formation et vous verse un salaire proportionnel à votre âge et à la durée de votre alternance.

Contrat d'apprentissage : comment trouver et sécuriser votre contrat

Élément clé de l'alternance, la signature du contrat conditionne votre inscription effective à la formation. En choisissant une école qui propose et privilégie ce mode d'enseignement, vous bénéficiez d'un accompagnement pour trouver une alternance. Consciente de l'enjeu que constitue ce contrat pour les alternants, MBA ESG a ainsi mis en place une DPRE (Direction des placements et des relations entreprises) proposant des partenariats, des ateliers personnalisés, des recrutements et des offres d'alternance.

Le contrat d'apprentissage se présente comme un formulaire cosigné par vous et votre employeur et comprenant vos noms et ceux des maîtres d'apprentissage en mentionnant leur expérience et leurs certifications. Il encadre les rapports entre l'apprenti et son employeur et leurs obligations respectives, ainsi que les conditions de travail, de sécurité et d'hygiène et de formation. Il peut concerner un contrat à durée déterminée ou indéterminée (CDD ou CDI) voire, sous certaines conditions, l'exercice d'activités saisonnières ou de travail temporaire.

Toutes ces conditions sont soumises à des contrôles pédagogiques et réglementaires, administratifs et financiers, réalisés par des organismes compétents qui sécurisent votre contrat. Vous pouvez vous faire accompagner par des encadrants de votre école pour vérifier point par point les exigences concernant votre durée de travail, de congé et de repos, l'expérience de votre maître, les mentions indiquant votre durée de travail, de congé et de repos, votre couverture maladie ou encore le respect de la convention collective.

Réussir son MBA bac+5 : conseils pour tirer le meilleur de votre contrat d'apprentissage

Si vous vous demandez encore pourquoi opter pour l'alternance, voici quelques informations qui peuvent faire la différence.

Accessible dès l'âge de 15 ans aux élèves issus d'un premier cycle du secondaire, le contrat d'apprentissage est ouvert à tous les apprentis de moins de 30 ans, sauf s'il conduit par exemple à un diplôme supérieur aux précédents, de type master ou MBA, par exemple.

Exonéré d'impôt, le montant de votre salaire d'alternant peut aller de 27 % du SMIC (Salaire minimum de croissance) pour un apprenti de moins de 18 ans en première année, à 100 % du SMIC pour les plus de 26 ans, ces derniers étant favorisés dès la première année d'alternance.

Parmi les échéances à respecter pour l'alternance, vous ou votre employeur avez 45 jours pour rompre votre contrat sans motif, en en cas d'exclusion ou d'obtention de diplôme, voire de liquidation judiciaire. Vous pouvez alors obtenir une dérogation pour conserver six mois votre statut de stagiaire.

N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre école sur le contrat de professionnalisation, qui peut constituer, selon votre situation ou vos objectifs, une alternative au contrat d'apprentissage.