Devenir Commissaire aux Comptes

Comissaire aux comptes

Le métier de commissaire aux comptes (CAC), parfois appelé auditeur légal, consiste à vérifier les bilans financiers annuels des entreprises. Son intervention est obligatoire pour toutes les sociétés de plus de 50 salariés et/ou dont le chiffre d’affaires est supérieur à 8 millions d’euros par an. Bien qu’il soit nommé par l’entreprise qui doit faire certifier ses comptes, ce professionnel possède un statut bien particulier. Il est en effet affilié à une institution indépendante : la Compagnie nationale des commissaires aux comptes. En tant qu’expert-comptable, il a pour rôle de certifier les informations financières communiquées par les dirigeants en s’assurant de leur conformité. S’il nécessite une grande rigueur et une appétence pour les chiffres, le métier de commissaire aux comptes présente plusieurs avantages, comme la possibilité de travailler en toute indépendance. Découvrez les caractéristiques de cette profession et comment se former pour accéder à ce poste.

Pourquoi choisir MBA ESG ?

picto_expertise_pedagogique

Plus de 35 ans d’expertise
pédagogique

diplome certifiés

Titres certifiés de niveau 7
reconnus par l'État

anciens étudiants

Plus de 20 000 Alumni

MBA ESG classement

20 MBA ESG
classés Meilleurs masters par Eduniversal

entreprise partenaires

1 700 entreprises 
nous font confiance

En quoi consiste le métier de commissaire aux comptes ?

Bien que très similaire au métier d’expert-comptable, cette profession est encadrée sur le plan juridique. De plus, le commissaire aux comptes n’a pas une mission d’accompagnement ou de conseil aux entreprises. Il se contente de vérifier l’exactitude des bilans financiers, de s’assurer de la bonne foi des dirigeants et de la conformité des écritures comptables aux normes en vigueur. Son champ d’intervention comprend :

  • l’audit financier à partir des documents édités par le service comptable de l’entreprise : cette analyse doit être effectuée selon une procédure légale qui la distingue de l’audit contractuel.
  • la vérification de la sincérité et de la véracité des informations et des données transmises au regard des flux financiers et de la trésorerie de l’entreprise
  • la transmission des éventuelles anomalies ou éléments laissant soupçonner une fraude au Procureur de la République
  • l’établissement des attestations remises aux sociétés auditées
  • l’édition des conclusions d’enquête sous la forme d’une synthèse présentée à l’assemblée générale de l’entreprise

Le commissaire aux comptes peut également intervenir pour des missions ponctuelles en dehors des exercices comptables annuels : audits d’acquisition, analyse des comptes prévisionnels et remise d’attestation de comptes intermédiaires. Afin de prendre connaissance des évolutions des normes financières, ce spécialiste consulte régulièrement les publications des instances gouvernementales.

Quelles sont les conditions de travail du commissaire aux comptes ?

Le recrutement de cet expert est encadré par la réglementation. Il est nommé par l’assemblée générale de l’entreprise concernée par l’obligation de certification des comptes. Son mandat est limité à 6 exercices, soit 6 ans. Les conditions contractuelles de sa nomination sont consignées dans une lettre de mission.

Le commissaire aux comptes a le statut de professionnel libéral, même s’il peut être rattaché à un cabinet d’audit ou d’expertise comptable. Il n’est pas autorisé à occuper un emploi salarié ou à exercer une activité commerciale. Il peut en revanche accepter des missions d’expertise comptable et de conseil financier en dehors des audits légaux, à condition de conserver son statut de travailleur indépendant.

Quelles sont les principales différences entre un commissaire aux comptes et un expert-comptable ?

L’expert-comptable peut être mandaté par une entreprise pour établir ses registres financiers ou dispenser des conseils en matière d’opération financière et d’investissement. Son activité ne répond à aucune obligation légale, même si la plupart des sociétés de grande envergure sollicitent son accompagnement.

Le commissaire aux comptes intervient pour vérifier l’ensemble des documents financiers émis par l’entreprise, y compris ceux qui ont été établis par l’expert-comptable. Il ne se contente pas d’attester les résultats et bilans financiers : il les certifie juridiquement et légalement avant leur publication. Ses missions nécessitent une neutralité et une transparence totales, tandis que l’expert-comptable n’est pas soumis à l’obligation d’impartialité et peut orienter la prise de décision d’un dirigeant.

Quelles sont les compétences et qualités requises pour devenir commissaire aux comptes ?

Ce métier nécessite une parfaite maîtrise du calcul et des chiffres, puisqu’il implique la vérification de l’ensemble des flux financiers consignés par les écritures comptables. Une bonne connaissance des spécificités juridiques propres aux normes comptables et aux règles fiscales est indispensable.

Savoir manier les outils informatiques est une condition impérative. La plupart des professionnels utilisent des tableurs en mode expert et connaissent le fonctionnement des principaux logiciels de gestion comptable.

Il est également indispensable d’être minutieux et d’avoir le sens du détail, car la moindre erreur peut avoir des conséquences pour l’entreprise auditée. Ce professionnel est doté d’une excellente capacité d’analyse, permettant de détecter la nature et la portée des irrégularités ou des omissions décelées lors des contrôles.

Enfin, ce métier comporte une dimension humaine qu’il ne faut pas négliger. Garant du respect de la déontologie, le commissaire aux comptes véhicule une éthique et peut être amené à déclarer des fraudes ou tentatives de fraude. L’enjeu est de cultiver une relation de confiance avec les collaborateurs de l’entreprise auditée, tout en conservant une certaine distanciation, de manière à toujours rester impartial. Le sens relationnel, la diplomatie et la franchise sont des qualités indispensables pour exercer ce métier.

À combien s’élève la rémunération d’un commissaire aux comptes ?

Le commissaire aux comptes est rémunéré par l’entreprise qui fait appel à ses services. Sa charge de travail est fixée conformément à un barème défini par l’article R823-12 du code de commerce. Le nombre d’heures de travail alloué à ses missions, appelé « base barème » dépend du chiffre d’affaires de l’entreprise. Le montant moyen des honoraires est compris entre 100 et 200 euros par heure. Le commissaire aux comptes gagne entre 50 000 et 60 000 euros par an en fonction de son volume de travail, de son portefeuille d’entreprises et de ses activités annexes.

 

Salaire commissaire aux comptes

Quelle est la meilleure formation pour devenir commissaire aux comptes ?

Plusieurs options sont possibles pour se former au métier de commissaire aux comptes. Les titulaires d’un diplôme d’expertise-comptable ayant suivi un stage d’une durée minimale de deux ans dans un cabinet spécialisé peuvent se lancer en tant que professionnels indépendants. Une autre option possible consiste à obtenir un master ou un MBA audit et contrôle de gestion avant d’effectuer un stage d’une durée de 3 ans. Dans tous les cas, l’inscription auprès de la Compagnie des Commissaires aux Comptes est un passage obligé.

MBA Audit et contrôle de gestion (MBA1)

Direction Administrative et Financière - MBA 1
Rentrée

Octobre / Janvier

Admission

Bac +3

Rythme

Initial, Apprentissage ou professionnalisation 24 mois

Découvrir

MBA Audit et Contrôle de Gestion (MBA2)

Direction Administrative et Financière - MBA 2
Rentrée

Octobre / Janvier

Admissions

Bac +4/5

Rythme

Initial, Apprentissage ou professionnalisation 12 mois

Diplôme

Expert(e) en contrôle de gestion et audit de niveau 7

Classement

7ÈME

Découvrir

Executive MBA Audit et Contrôle de Gestion Part-time

Direction Administrative et Financière - EMBA
Rentrée

Janvier

Admissions

Pour les professionnels

Diplôme

Expert(e) en contrôle de gestion et audit de niveau 7

Découvrir

Quelles sont les perspectives d’évolution pour un commissaire aux comptes ?

Les professionnels qui désirent se tourner vers le salariat peuvent être recrutés comme expert-comptable, contrôleur de gestion, auditeur interne ou directeur financier au sein d’une organisation publique ou privée.

Vous envisagez de faire carrière en tant que commissaire aux comptes ? MBA ESG propose des formations complètes, dispensées par des professionnels. Inscrivez-vous dès aujourd’hui aux journées portes ouvertes pour découvrir les parcours disponibles dans la comptabilité et la finance.

Téléchargez la brochure

Venez nous rencontrer

18

avril

Forum d'admission
Je m'inscris

20

avril

Forum d'admission
Je m'inscris

25

avril

Portes ouvertes
Je m'inscris

23

mai

Portes ouvertes
Je m'inscris