Vous êtes ici

Tout ce qu’il faut savoir sur le métier d’auditeur interne

Auditeur Interne - MBA ESG

L’auditeur interne examine le fonctionnement interne d’une entreprise pour mesurer ces forces et ces faiblesses. Son action le conduit à proposer des pistes d’amélioration afin d’optimiser les processus, la productivité, les résultats et la rentabilité. Découvrez dans le détail en quoi consiste le métier d’auditeur interne : rôle, missions, formation, salaire…

Pourquoi choisir MBA ESG ?

picto_expertise_pedagogique

Plus de 35 ans d’expertise
pédagogique

diplome certifiés

Titres certifiés de niveau 7
reconnus par l'État

anciens étudiants

Plus de 20 000 Alumni

MBA ESG classement

20 MBA ESG
classés Meilleurs masters par Eduniversal

entreprise partenaires

1 700 entreprises 
nous font confiance

Dans quel contexte l’auditeur interne travaille-t-il ?

Le travail d’audit interne vise à anticiper des risques d’erreur ou de fraude qui peuvent coûter cher à l’entreprise : dommages envers l’humain ou l’environnement, réputation… Ces risques potentiels augmentent du fait de la pression réglementaire, de la judiciarisation ou encore de la financiarisation croissante des activités des entreprises. Les recommandations de l’auditeur interne aident donc à améliorer les performances opérationnelles des sociétés grâce aux contrôles internes.

De plus en plus d’entreprises font aussi appel aux auditeurs internes pour répondre à de nouveaux enjeux, notamment au sujet des technologies. La transformation numérique entraîne de nouveaux risques opérationnels (système d’information, automatisation du reporting, protection des données) et stratégiques (attaques informatiques, recours accru aux sous-traitants…).

Quelles sont les missions de l’auditeur interne ?

L’auditeur interne est une personne méthodique, objective et indépendante dont l’activité est régie par différentes dispositions :

  • la déontologie professionnelle
  • la charte et le référentiel d’audit de l’entreprise
  • les recommandations du CRIPP concernant l’audit interne
  • les normes internationales de l’IIA

Son travail repose sur la réalisation de 4 phases :

  • la préparation de la mission
  • l’analyse du dispositif de contrôle mis en place
  • le diagnostic et les recommandations
  • l’accompagnement et le suivi

L’auditeur interne prépare sa mission

En début d’intervention, l’auditeur interne étudie l’ensemble des documents et des archives pouvant être mis à sa disposition : rapports précédents, comptes-rendus des revues de direction, reportings et tableaux de bord…

Il prend connaissance des normes et des référentiels en place au niveau des processus, des métiers et des pratiques professionnelles. L’analyse de l’histoire, de l’organisation et des stratégies de l’entreprise ainsi que l’identification des forces et des faiblesses lui est aussi nécessaire.

L’auditeur peut ainsi produire son guide, sa méthodologie et son plan d’audit qui contient les enjeux, les objectifs, les programmes, les références documentaires et le choix des audités.

L’auditeur interne installe et analyse son dispositif

C’est l’étape de la mise en œuvre du dispositif : l’auditeur réalise les entretiens, les sondages, les observations sur le terrain et toutes les analyses concernant les métiers. Il mesure ainsi les écarts entre les référentiels et la réalité.

Un travail d’évaluation du contrôle interne est obligatoire afin de s’assurer de son efficacité et d’identifier les zones non couvertes.

L’auditeur interne propose un diagnostic et des recommandations

En fin d’audit, le professionnel délivre à la direction et aux audités une synthèse des forces et des faiblesses, explique les causes d’écarts avec les référentiels et donne ses recommandations d’amélioration.

Il formalise aussi des livrables (feuilles de révélations et d’analyse des problèmes, comptes-rendus d’entretien, feuilles de travail) qui aident à relever des dysfonctionnements, leurs causes et leurs conséquences.

L’auditeur interne accompagne la mise en place des actions correctrices

La dernière phase consiste en l’application des recommandations au sein de l’entreprise. L’auditeur se tient à disposition de chaque entité concernée pour lui apporter ses conseils et analyser les résultats obtenus. Si besoin, l’auditeur peut aussi faire appel à des auditeurs prestataires spécialisés dans des domaines particuliers (finance, ressources humaines…).

Quelles sont les compétences requises pour être auditeur interne ?

L’auditeur interne dispose de solides connaissances sur tous les aspects de l’entreprise (métiers, risques, culture, planification, management) et des réglementations. Ce professionnel sait utiliser tous les outils informatiques et les logiciels à sa disposition pour produire des audits complets.

L’auditeur travaille en autonomie, fait preuve de discrétion, est impartial et ouvert d’esprit. Il comprend l’importance de la communication dans ses échanges relationnels, car il est amené à travailler en étroite collaboration avec le management. Il sait être pédagogue, prend du recul sur son action et reste objectif lors de son intervention.

Quelle formation suivre pour devenir auditeur interne ?

Le métier d’auditeur interne est accessible aux jeunes diplômés ayant réalisé un ou plusieurs stages avant leur recrutement. Certaines entreprises demandent toutefois une expérience préalable de 5 ans en tant que chargé de conformité, responsable qualité ou encore ingénieur en sécurité informatique avant de pouvoir accéder au poste. Les parcours de formation qui conduisent au métier d’auditeur interne sont les suivants :

  • diplôme d’école de comptabilité et de gestion
  • master CCA (comptabilité, contrôle, audit)
  • master en finance d’entreprise
  • master en ingénierie financière et comptable
  • DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion)
  • certification CIA (certified internal auditor)
  • certification CPAI (certification professionnelle d’auditeur interne)
  • certification CIGR (contrôle interne et gestion des risques)
  • certification DPAI (diplôme professionnel de l’audit interne)
Direction Administrative et Financière

Formations Finance

MBA Finance
Direction Administrative et Financière

Formation Gestion de Patrimoines MBA ESG

MBA Gestion de Patrimoine

Quel salaire et quelle évolution de carrière pour un auditeur interne ?

La hauteur de la rémunération d’un auditeur interne dépend très largement de l’entreprise pour laquelle il exerce, de son ancienneté, de son expérience et du niveau de ses responsabilités. La fourchette des salaires est comprise entre 35 000 et 65 000 euros bruts par an, avec une moyenne aux alentours de 49 000 euros bruts annuels. L’auditeur interne qui souhaite évoluer dans sa carrière peut envisager de nombreux métiers :

  • business analyst
  • consultant en organisation
  • commissaire aux comptes
  • responsable ou directeur administratif et financier
  • risk manager
  • directeur de projets informatiques
  • chef de projet en organisation
Auditeur interne salaire - MBA ESG

Formez-vous au métier d’auditeur interne avec MBA ESG

Les établissements de MBA ESG proposent aux étudiants et aux actifs qui envisagent d’occuper des postes à hautes responsabilités de renforcer leurs compétences via des formations MBA encadrées par des professionnels expérimentés. Ces parcours apportent toutes les connaissances nécessaires afin d’exercer un jour des missions de management, d’encadrement ou de prise de décisions stratégiques. Les établissements de MBA ESG dans le domaine de la comptabilité préparent les candidats à exercer dans les secteurs de la banque, de la finance ou encore de la gestion de patrimoine. Il s’agit des parcours :

Téléchargez la brochure

Venez nous rencontrer

18

juillet

Forum d'admission
Je m'inscris

20

juillet

Forum d'admission
Je m'inscris

23

juillet

Portes ouvertes
Je m'inscris

19

septembre

Portes ouvertes
Je m'inscris